Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'avenir industriel de Saint Nazaire ne passera pas par l'austérité

Publié le par Section PCF de Saint-Nazaire

L'avenir industriel de Saint Nazaire ne passera pas par l'austérité

Aymeric Seassau - Conseiller régional des Pays de la Loire en charge du bassin d'emploi de Saint Nazaire
13-decembre-2011-001.jpg

Lundi 21 janvier, tu as participé en tant que conseiller régional au lancement, en présence du Premier Ministre, des travaux d'installation de l'usine Alstom avant de te rendre à la mobilisation des salariés de STX à l'appel de la CGT, quelle analyse portes tu sur cette journée ?

L'objectif de l'importante délégation ministérielle conduite par le Premier Ministre consistait à affirmer le volontarisme du gouvernement en matière industrielle. Que retenir du discours de Jean- Marc Ayrault : Que la France a un avenir industriel... renforcé par le pacte de compétitivité et les accords de Wagram.
Avec 500 emplois directs et des centaines d'emplois induits pour la seule entreprise Alstom la structuration d'une filière industrielle sur les énergies marines renouvelables témoigne du fort potentiel du bassin d'emploi nazairien et du savoir faire de ses salariés. Une réalité confirmée par la prise de commande d'un paquebot géant pour le chantier STX. Oui, l'industrie a de l'avenir à Saint Nazaire, nous sommes d'accord !
Mais l'heure n'est pas à l'autosatisfaction, encore moins à accélérer la fuite en avant libérale qui annonce les problèmes à venir. Pour la navale rien n'est fait. La commande nouvelle doit être un point d'appui important pour engager le chantier dans un avenir durable. Voilà que le ministre de l'économie et des finances annonce qu'il se bat pour la commande des cargos ferries SNCM, entreprise à capitaux publics assurant une mission de service public de liaison avec la Corse. A la bonne heure ! La mobilisation du syndicat CGT, des communistes dans les campagnes électorales du Front de Gauche et dans toutes les institutions aura porté. Mais il faut aller plus loin : il est impensable que cette commande puisse être construite ailleurs qu'à Saint Nazaire. Comment expliquer que France Telecom ait récemment commandé un navire cablier en Norvège ?
Comment expliquer qu'après la prise de commande du paquebot Oasis atteignant probablement le milliard d'euros, la direction de STX indique aux salariés qu'il faudra faire des efforts sur le coût du travail ?
Comment expliquer les menaces sur l'emploi des sous traitants dès aujourd'hui, avec des licenciements programmés chez SMH et aucune certitude que les entreprises et salariés du bassin d'emploi puissent travailler sur l'Oasis si STX poursuit sa politique de réduction des coûts à tout prix, économiques, écologiques, et bien sur sociaux.
Les salariés ont raison de rester mobilisés, ils peuvent compter sur le soutien des communistes et de leurs élus à tous les échelons institutionnels. La bataille pour l'avenir industriel du bassin d'emploi nazairien est devant nous, elle est porteuse d'espoir, nous pouvons gagner !
Il faudra pour cela engager une mobilisation d'ampleur pour obtenir la mise en oeuvre des coopérations industrielles nationales nécessaires, la définition d'une politique industrielle pour la France s'appuyant sur des filières stratégiques parmi lesquelles la navale et la sidérurgie.
C'est tout le sens de la grande campagne du Front de Gauche contre l'austérité lancée à Metz. De Saint Nazaire à Florange en passant par Basse Indre, d'autres choix industriels sont nécessaires et nous allons mettre toute notre énergie à les rendre possibles.

 

Groupe Communiste Pays de la Loire

Commenter cet article