Communique de presse Cité Sanitaire

Publié le par Section PCF de Saint-Nazaire

logo pcfmembre duLogo frontdegauche

 

Ce nouvel établissement doit redevenir 100% public !

LA SANTE, NOTRE BIEN COMMUN !

Communique de presse

de la section de Saint-Nazaire du PCF

et des élu-e-s communistes

 

Après plus de trois années de travaux, l’hôpital de Saint-Nazaire va être inauguré.

Accès facilités, locaux rationnels, stationnements pratiques, s’il reste quelques détails à peaufiner pour être pleinement opérationnel, ce nouvel et bel établissement devrait répondre aux besoins de la population. Nous nous félicitons de sa réalisation qui devrait faire entrer notre territoire dans une nouvelle ère de l’accès aux soins pour tous.

 

Cependant, de nombreuses difficultés viennent ternir l’événement.

 

En premier lieu, nous ne pouvons nous satisfaire du financement «Partenariat Public Privé» retenu par les décideurs de la construction. Celui-ci conduit à ce que la collectivité publique, liée par un bail emphytéotique, verse un loyer annuel de 35 millions d’euros qui ira directement alimenter les fonds spéculatifs de l’actionnariat d’Eiffage.

La direction de l’hôpital parle aujourd’hui d’une hausse de l’activité autant dire de la productivité avec toutes les qualifications que l’on peut imaginer contraire à l’esprit qui devrait animer la mission de santé publique.

 

Cette somme, particulièrement conséquente, impactera le budget de l’hôpital et amplifiera encore la logique comptable qui remet en cause la qualité des services et des soins.

Déjà, les personnels de l’hôpital sont confrontés à cette dure réalité qui les conduit, avec leurs organisations syndicales, à manifester pour faire aboutir leurs revendications en termes d’emploi et de conditions de travail.  

 

En second lieu, le rapprochement dans un même site des acteurs de la santé publique et para-publique, imposé par l’Agence Régionale de Soin, conduit à un partage des compétences qui ne permet plus le libre choix aux usagers. Pourtant, chacun sait que le coût de la santé publique est inférieur aux autres, tant pour les usagers que pour la collectivité.

Parce qu’elle concerne l’ensemble de nos concitoyennes et concitoyens, de l’enfance à la fin de vie, la santé est un enjeu de société. Pour être accessible à toutes et tous, le développement et la qualité du service public doivent être la priorité.

 

Dans ce contexte, la section de Saint-Nazaire du PCF apporte son soutien à la mobilisation des personnels du pôle mutualiste et de l’hôpital pour obtenir les moyens humains nécessaires au bon fonctionnement de la Cité Sanitaire.

 

Dans ce contexte et pour marquer leur désapprobation sur les points précités, les élu-e-s communistes ne participeront pas à l’inauguration du nouvel hôpital.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article